La boite à outils de la pensée positive

Les affirmations ont créé la pensée positive. Au moment ou vous prenez conscience que vos pensées tournent vers le négatif, que vous vous inquiétez ou que vous ruminez vos soucis, alors réagissez en répétant plusieurs fois une affirmation positive.

L’idéal est que vous créiez vous même vos affirmations afin de les personnaliser. Qu’elles vous correspondent et correspondent à vos besoins. La formulation est importante : l’affirmation doit être au présent et comporter « je », plus un verbe d’action positif. Par exemple : « Je vis ma vie avec passion », « Je communique mes idées avec passion », « Je trouve en moi même et dans mon environnement toutes les réponses à mes questions », « Je reste maître de moi même en toute circonstance », « Je crée constamment des pensées positives qui me mènent au succès »…

Mais parfois on a du mal à y croire, cela paraît artificiel.

Pour contrer cet obstacle, la pensée positive utilise la relaxation.
D’abord elle permet de libérer les tensions. Impossible de s’inquiéter lorsque l’on est parfaitement détendu physiquement ! Si vous ne me croyez pas, essayez : allongez vous et détendez vous 5 minutes, détendez vous complètement passez en revue votre corps et détendez tout. Maintenant pensez à quelque chose qui vous stresse : vous allez nécéssairement fermer un point ou vous mettre à bouger !

Reprenez donc votre relaxation. Calez votre attention sur le rythme de votre respiration. Passez en revue les points de tension habituels pour vous détendre consciemment : le visage, le cou et les épaules, le plexus solaire, et ainsi de suite.
L’intérêt de la relaxation est qu’elle met dans un état de réceptivité où il vous sera plus facile de transmettre des images et des pensées positives de votre conscient à votre subconscient.

La relaxation dans le kit des outils de la pensée positive prépare aussi à une activité essentielle : la visualisation créatrice.

La visualisation est un outil incontournable de la pensée positive car elle utilise l’imaginaire. Plutôt que de serrer les poings et d’utiliser la volonté consciente, la relaxation vous permet d’aborder de manière détendue votre propre reprogrammation mentale.

L’expression paraît peut être un peu forte, mais observez votre vie : la volonté va et vient, elle n’est pas constante au cours d’une journée. Vous ne pouvez pas toujours l’appeler à la rescousse. Par contre vos croyances, ce que vous pensez pouvoir faire ou ne pas faire, vous accompagne en silence. Et détermine plus souvent encore le résultat de vos actions.

La visualisation intervient pour vous permettre d’imaginer la situation que vous souhaitez obtenir. Vous l’imaginez alors comme existant maintenant. Et pas seulement mentalement mais aussi avec l’émotion correspondante. Vous vous mettez maintenant dans un état d’harmonie, vous vivez maintenant le succès et le sentiment de victoire.

Une séance de relaxation et de visualisation quotidienne peut produire des effets considérables, en particulier sur l’état de vos pensées positives au cours d’une journée. Mais pour renforcer cela hors des périodes de relaxation (c’est à dire durant 99% de la journée !) il y a des outils que vous pouvez emmener avec vous :

Les cartes-support. Si vous pratiquez la pensée positive, c’est que vous avez un ou plusieurs objectifs à atteindre. Ces objectifs, vous les visualisez, vous les imaginez, mais vous devez aussi les écrire.

Cela vous permet des les définir, d’en dessiner les contours : ainsi vous saurez quand vous les aurez atteint ! Et l’écriture implique plus que le simple fait d’imaginer. Vous passez ainsi à un premier stade de concrétisation de votre projet. L’idée des cartes support est de vous concentrer sur la réalisation de votre objectif.

Ecrire chaque jour son objectif sur un papier un peu épais, d’un format qui entre dans votre poche pour l’avoir toujours avec vous. Et vous la mettrez de préférence dans une poche où il n’y aura rien d’autre : le simple fait de mettre la main dans votre poche, vous renverra l’image de votre objectif !

Encore plus loin dans ce registre : les « vision boards ».
Vous construisez une image de votre vision positive. Vous pouvez découper des pages de magazines, résupérer des images sur internet et monter le tout sur une feuille A3 ou sur un beau support de votre choix, vous y reproduisez votre vision en 2 dimensions. Vous révez d’aller au ski : découpez la photo d’un skieur et découpez la tête pour y mettre la vôtre. Votre maison de rêve y a aussi sa place. Le job idéal peut se trouver en images : des collègues favoris, un environnement.

Il n’y a pas de limite. Si vous pratiquez le scrapbooking vous allez vous régaler ! Et sinon ce n’est pas grave : ça marche quand même !
Bien sûr après avoir réalisé ce tableau, vous allez être tout excité.

L’idéal est de l’avoir le plus souvent possible dans votre champ de vision. C’est pour cela que vous pouvez le prendre en photo (ou le créer « tout numérique ») et le tirer sur un format qui tiendra dans votre poche.

Avec les vision boards vous emportez avec vous tous les jours votre pensée positive !

À propos de l’auteur :

Jean-Francois Bourély, fan de développement personnel et auteur d’une série d’articles surles obstacles de la pensée positive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam