La conquête de vos zones de conforts

Cet article a pour objectif de mettre en relation le principe des conquêtes et celui de l’augmentation de nos zones de conforts.

La difficulté du début

Au démarrage lorsque nous ne possédons pas énormément de territoires il est d’autant plus dur d’en conquérir de larges étendus.
Pour nos zones de confort, il en va de même. Au début nous ne sommes pas très à l’aise à l’idée de nous confronter à un inconnu trop effrayant. C’est pour cela qu’il faut y aller progressivement.

L’ennemi ne conquerra pas

Il ne faut pas oublier de garder nos zones déjà conquise et empêcher nos ennemi venir nous prendre notre territoire.
Nos zones de conforts peuvent également se perdre si nous ne nous y confrontons pas régulièrement. Il faut s’y confronter à nouveau régulièrement afin de ne pas les laisser pas nous échapper.

Avancer au risque de reculer

Lorsque l’on cherche à conquérir, on risque à son tour de se faire conquérir lorsque nous ne sommes pas assez vigilants sur la protection de notre territoire.
Lorsque nous cherchons à sortir de nos zones de confort il peut arriver de remettre en question notre aise dans un domaine où on sentait plutôt à l’aise.

Bien s’accompagner

Pour conquérir plus facilement, autant s’allier avec des personnes partageant ce but commun. En effet l’expérience des autres alliés à leur nombre peut être d’un réel secours.
Pour nos zones de confort, si vous vous faites aider par quelqu’un qui a le même but ou qui l’a réalisé, vous aurez alors plus d’aisance à l’atteindre puisque vous mettrez en commun votre expérience et votre motivation.

À propos de l’auteur :

Axel HATEM, Wemaster et rédacteur du blog : Les ressources du changement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam