L’argent, comme miroir de nos peurs

L’argent, comme miroir de nos peurs

Par Jean-Luc Monsempès

La PNL (Programmation Neuro-linguistique) et les croyances à propos de l’argent et de la prospérité

 

Vous vous sentez fauché, vous avez du mal à boucler les fins de mois, vous êtes plein de dettes et ne comprenez pas comment font les autres pour gagner de l’argent aussi facilement ? Ils n’ont apparemment rien de plus que vous, ils n’ont pas votre intelligence, ils ont bien moins de diplômes que vous et pourtant ils savent faire ce qu’il faut pour satisfaire des besoins financiers. Ce qu’ils ont en plus n’est pas de l’ordre du visible, puisque cela concerne le niveau inconscient des croyances et des valeurs. Si l’argent est le support des échanges économiques, il est aussi un symbole, une métaphore, le miroir parfois douloureux de nos peurs et des mécanismes de défenses développés au cours de notre vie pour ne pas réaliser nos désirs et buts de vie. L’argent que vous pouvez recevoir de votre environnement dépend pourtant de la valeur que vous vous accordez et que vous pouvez offrir au monde extérieur.

Quelle valeur vous accordez-vous ?

Comment expliquer que pour une même profession, certains gagnent beaucoup plus d’argent que d’autres ? Certains avocats, coachs, consultants, comptables demandent 100 Euros de l’heure pour leurs services alors que d’autres en demandent le double, le triple ou parfois cinq fois plus !  La différence de qualité de service n’explique pas tout. Quelque soit le métier, un bon professionnel offre un service de qualité, quelque soit son tarif. Les personnes qui gagnent de l’argent en pratiquant les tarifs qu’ils souhaitent, partagent la croyance que ce qu’ils offrent à leurs clients a une valeur bien plus importante que la somme d’argent demandée en échange. Ce qui veut dire que notre niveau d’aisance financière est directement lié au niveau d’appréciation de notre valeur personnelle. Une personne qui a conscience de sa valeur est à l’aise pour proposer et valoriser ses services et se faire payer en retour.
Votre entourage, vos clients, vos prospects sentiront la valeur de ce que vous avez à proposer et seront à l’aise pour payer ce que vous demandez.


La peur de l’argent

Reconnaître sa valeur est donc si difficile ? Aborder la question de l’argent est souvent inconfortable quand ce n’est pas la source de nombreuses appréhensions. L’argent est une métaphore de la réussite, de la richesse et de l’abondance, un thème qui nous confronte brutalement aux obstacles et limites personnelles qui s’opposent à la non réalisation de nos rêves et de nos buts de vie. L’argent est un miroir de nos craintes. Parler d’argent peut faire peur. Et peur de quoi ? Peur d’avoir à soulever le couvercle d’un coffre dans lequel nous avons enfermé des expériences douloureuses de notre vie, la peur de mettre en lumière les fondements de notre personnalité ainsi que nos stratégies de survie, la peur de révéler nos zones d’ombre : la peur d’un monde ou nous ne serions pas voulus et attendus, la peur d’être abandonnés ou pas aimés, la peur d’être contraints à faire ce que nous ne voulons pas faire, la peur de ne pas être suffisamment parfaits pour mériter la reconnaissance des autres, la peur d’être trahi. Devant toutes ces peurs, nous trouvons des parades astucieuses, des mécanismes de défense  pour nous rassurer : fuir et se cacher, rester dans la passivité, faire envie, manipuler par la peur ou la séduction.

L’argent est un sujet hautement affectisé, une caisse de résonance de nos vieilles craintes,  un miroir qui nous renvoie à nos peurs et à nos mécanismes de défense. Parler d’argent est parfois douloureux et même tabou.
L’argent est aussi une nourriture dont on se gave sans cesse et qui est incapable de nous rassasier puisqu’elle vise à combler un sentiment de vide affectif ou un sentiment d’abandon.
L’argent est parfois un refuge à partir duquel il est possible d’exprimer son détachement matériel : « je n’ai pas besoin d’argent, cela ne m’intéresse pas ! », justifier une incapacité à en produire ou la crainte d’être confronté aux réalités matérielles d’un monde dans lequel on a le sentiment de ne pas avoir sa place.
L’argent peut être une armure pour se défendre de ceux qui pourraient vouloir nous faire faire des choses non voulues et également une arme pour critiquer ceux qui jouissent de leurs richesses au grand jour.
L’argent est aussi une arme de séduction, pour exprimer une générosité matérielle qui ne peut être exprimée de façon affective, pour acheter la fidélité de ceux que l’on souhaite contrôler et justifier la peur d’être trahi.
L’argent peut enfin constituer une parure, un moyen de créer une image idéalisée de soi pour susciter l’admiration des autres et compenser la peur de ne pas être à la hauteur ou parfait.

L’argent est donc souvent associé à toutes sortes de peurs. Faut-il limiter ou accroître ses revenus pour réduire ses peurs, comme si le niveau de la peur pouvait être parallèle au niveau d’argent ?  Gagner des fortunes au loto peut être très déstabilisant, mortel pour certains. Quel est donc cet immense pouvoir qui est attribué à l’argent ?

L’argent est souvent mis au banc des accusés, en lui attribuant la cause de nombreux problèmes, la source de peurs, de violences, de criminalités, de malhonnêtetés. La réussite financière est plus souvent associée à l’abus qu’au mérite. L’argent est aussi perçu comme solution miracle à bien des problèmes : sauver des situations économiques,  générer de la sécurité, du bonheur, de l’amour, atténuer l’anxiété, et la dépression ?


Les croyances et l’argent

L’argent a donc tant de pouvoir que cela ?  Il est courant de le penser. Pourtant l’argent est neutre et n’a aucun pouvoir en lui même, ni celui de créer du bien, ni celui de créer du mal.
L’argent n’achète pas l’amour ou le bonheur, une place dans la vie, la sécurité ou la reconnaissance. L’argent, comme l’amour ou le savoir sont des concepts, des nominalisations. Le pouvoir se trouve dans l’attitude mentale ou dans les croyances que vous pouvez avoir face à ces concepts, autrement dit les relations que vous  entretenez avec ces concepts et aussi l’usage que vous en faîtes. Il est possible d’être milliardaire et terriblement malheureux ou démuni financièrement avec un sentiment de plénitude. L’argent, comme l’amour ou la connaissance peut être utilisé à détruire ou à construire. L’argent est un moyen, un support d’échange pour acheter ou vendre du temps.
Si « le temps, c’est de l’argent », « l’argent, c’est aussi du temps », du temps dépensé à le produire, le gérer, s’inquiéter de sa disponibilité ou de la satisfaction de la fonction que vous lui attribuez, mais aussi du temps gagné en rendant accessibles les biens matériels et les services qui peuvent vous libérer de certaines tâches.
A la question « Qu’est-ce qui vous empêche de réaliser vos projets ou vos rêves les plus chers ? », l’argent est souvent cité comme principal obstacle. Et quels sont ces rêves ? Pour le savoir, levons l’obstacle de l’argent en demandant : « Si vous aviez autant d’argent que vous le souhaitez, que feriez vous d’important ? Quels grands rêves réaliseriez-vous ? » Certains ne savent répondre à cette question, d’autres disent ne rien changer à leur vie, ou parlent d’acquérir plus de biens matériels, ou enfin réalisent que l’argent n’est en rien un obstacle à la réalisation de leurs projets. Dans de nombreuses croyances, l’argent constitue un moyen indispensable qui conditionne la réalisation de quelque chose d’important. Dans ce cas il convient d’identifier clairement l’objet du projet et de trouver d’autres moyens de le réaliser. Dans d’autres croyances, l’argent est un prétexte pour rester dans la passivité ou la procrastination. Dans ce cas il convient d’interroger vos émotions concernant l’argent et  la croyance limitante qui y est associée.
Si vous avez peur de perdre de l’argent dans la réalisation d’un projet, vous avez probablement  peur de ne pas en avoir suffisamment. Les mêmes croyances peuvent limiter les flux d’argent tant dans leur rentrée que dans leur sortie. Sachez cependant que si vous pouvez perdre une somme d’argent, vous ne pouvez pas perdre les capacités que vous avez développées pour construire votre vie et gagner cet  argent.
Si il y a un lien entre pouvoir et argent, il est utile d’inverser les termes habituels de la relation de  la cause à effet. Notre sentiment de pouvoir intérieur permet la confiance en soi pour trouver les moyens de réaliser nos rêves et développer un sentiment de richesse. Ce sont les personnes heureuses, confiantes et intérieurement sécurisées par une bonne estime d’elles mêmes qui ont la capacité à gagner de l’argent facilement.
Ce n’est pas l’argent qui amène de bons sentiments dans la vie, ce sont les bons sentiments qui attirent l’argent. Pour gagner de l’argent, vous savez ce qui vous reste à faire !

Améliorer ses relations à l’argent

Pour acquérir plus de richesses, sachez entretenir de bonnes relations avec ce concept d’argent ou d’abondance, en développant une bonne appréciation de votre valeur personnelle, en étant satisfait et heureux de gagner de l’argent, et sans que cet argent soit le salaire d’une peur, d’une culpabilité, d’une honte.  Vous voulez accroître votre revenu financier pour réaliser un rêve ou un projet important ?  Voilà quelques pistes à suivre :

–    trouvez les moyens d’apprivoiser vos pensées et vos émotions négatives face à l’argent. Interrogez vos peurs et sentiments inconfortables par rapport à l’argent, cherchez la croyance limitante qui  y est associée et trouvez les moyens de la recadrer. C’est en effet le rôle d’une croyance limitante de maintenir un sentiment négatif.

–    améliorez l’image de vous-mêmes et augmentez votre valeur personnelle. Prenez conscience de votre valeur, de vos ressources, de vos points forts, de vos compétences, de vos stratégies d’excellence, de vos réussites, de votre potentiel inexploité, au lieu de vous focaliser sur vos défauts et vos manques. Découvrez ainsi le service unique que vous pouvez proposer, partager, échanger avec votre environnement.

–    Identifiez un produit ou un service que vous aimeriez offrir aux autres. Trouvez un domaine où vous aurez du plaisir à rendre service aux autres. Définissez la valeur de ce service ou de ce produit  et le prix que vous voulez en demander en tenant compte de ce que votre environnement est prêt à payer pour cela. Pour gagner de l’argent, rendez service dans des activités que vous êtes heureux de faire.

La vraie richesse ne peut être l’argent, car c’est quelque chose d’externe à vous, et qui est soumis à de nombreuses fluctuations et de nombreuses peurs. La vraie richesse est ce qui est sous votre contrôle, et ce qui vous est unique, la valeur que vous vous accordez en tant qu’être humain et la contribution que vous pouvez apporter au monde. Cette richesse est inaltérable, inconditionnelle et aucune peur ne peut y être associée.

source:http://pnl-info.typepad.com/pnlweblog/2009/05/largent-comme-miroir-de-nos-peurs.html

 

One thought on “L’argent, comme miroir de nos peurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam