L’auto-hypnose Qu’est-ce que c’est ?

L’auto-hypnose représente l’utilisation par soi-même des états modifiés de
conscience, dans un but précis de développement personnel. Elle permet de
modifier ses programmations négatives et de donner des nouvelles perspectives à sa vie.
On peut accéder à la transe hypnotique par deux moyens :
en nous induisant nous-mêmes la transe hypnotique et en faisant le « travail »
de changement, suite à une séance d’hypnose en utilisant une suggestion post-hypnotique ou un ancrage1 d’entrée en transe posée par son hypno-thérapeute.
Hypnose, auto-hypnose pourquoi ?
Les états modifiés de consciences, la transe hypnotique, permettent d’atteindre la source des émotions, la mémoire, la zone de stockage des comportements, des problèmes et des symptômes.
A l’aide du thérapeute, qui dispose d’une grande panoplie d’outils, chaque «ré-
accès» au problème, permet au cerveau de traiter différemment les informations stockées pour parvenir à des comportements mieux adaptés.
L’auto-hypnose permet d’améliorer notre santé, de résoudre de problèmes et
trouver des réponses, de contrôler nos émotions, de stimuler notre créativité ou nos capacités d’apprentissage, et pratiquée régulièrement, nous apporte bien-être physique et psychique.
Les outils dont on dispose sont la suggestion, la visualisation, et pour les personnes ayant suivi une formation, certaines techniques de résolution de problèmes.

Formulations

Le langage de l’inconscient

Le langage de l’inconscient correspond à celui d’un enfant de 7 ans. Il comprend
les mots dans leur sens littéral, et en même temps peut donner plusieurs sens aux mots. Il ne comprend pas la négation.
Le mieux est donc de prendre quelques instants avant la séance pour choisir et
rédiger le thème de travail en termes positifs.
Soyez précis dans les formulations, en énonçant ce que vous voulez obtenir et non pas ce que vous ne voulez pas ou vous voulez éviter (« je veux être sereine et joyeuse » au lieu de « je ne veux plus être triste ».
Evitez aussi les mots à connotation négative (« atteindre le poids d’équilibre » au lieu de « perdre 10 kg »).
De point de vue grammatical, placez les problèmes, les comportements à changer au passé et les solutions au présent.
Utiliser des mots liés aux émotions comme joie, plaisir, sérénité, harmonie, équilibre dans une progression: en train de, progressivement, lentement, de plus en plus, etc.
« Tu te défais de plus en plus de ton ancienne habitude de grignoter, et tu atteins
facilement et dans le plaisir ton poids de forme ».
Ton et rythme
Tout au long de la séance, parlez-vous (en dialogue intérieur) à la deuxième
personne, pour favoriser la dissociation conscient/inconscient et d’un ton lénifiant, à un rythme lent.
Quand vous maîtriserez le processus, passez au niveau supérieur, en vous parlant uniquement sur l’expiration quand vous voulez obtenir des sensations de lourdeur dans le corps et sur l’inspiration quand vous voulez obtenir des sensations de légèreté (lévitation du bras).

Objectifs de séance
Vous pouvez demander à votre inconscient de traiter n’importe quel aspect de
votre vie : vos comportements, vos habitudes alimentaires, vos relations avec les autres, vos performances, ou encore, d’accélérer la guérison d’une maladie
spécifique ou de travailler sur la santé globale de votre organisme.
Il est important de formuler l’objectif et les suggestions en termes simple, clairs et positifs, par exemple : « je veux arrêter de fumer » ou encore « je veux guérir et retrouver une santé parfaite ».
Suggestions
Après avoir rédigé selon les règles énoncées plus haut et mémorisé les suggestions, répétez-les plusieurs fois pendant la séance.
Exemples : « Ton énergie et ta santé augmentent de jour en jour », « si tu allumes une cigarette, son goût t’est désagréable, la cigarette te dégoûte tellement que tu l’éteins ».

Lire la suite de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam