L’autosuggestion est-elle vraiment efficace?

Par: Taoufik Lahkim

« Tous les jours et à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.»

Lorsqu’on parle d’autosuggestion, on pense souvent à Emile Coué, né en 1857 à Troyes, mort en 1926 à Nancy. En 1913, il créa la Société Lorraine de psychologie appliquée.
C’était un pharmacien et un psychologue, fin observateur, qui remarqua que la guérison de ses clients malades était parfois due à des pensées positives. Il donnait des préparations « neutres » à ses clients, en les persuadant de leurs effets guérisseurs. C’est ainsi qu’il aurait guéri un client avec simplement de l’eau distillé à la place du remède prescrit par le médecin !
Par la suite, les recherches médicales se firent plus précises, et on s’aperçut qu’effectivement, l’efficacité d’un remède est lié à la croyance que l’on a dans son efficacité. On réalisa de nombreuses expériences en remplaçant les remèdes par des substituts, ce qui permit de mesurer ce que l’on appela « l’effet placebo ».

Les expériences d’Emile Coué lui montrèrent que cet effet, lié bien sûr aux pensées positives, agissait non seulement sur des troubles psychologiques, comme les phobies, la timidité, mais également sur des troubles physiologiques, comme les maladies de la peau notamment. C’est ainsi qu’il détermina sa fameuse formule, publiée en 1922, dans un livre qui eut énormément de succès. Cette formule, très longue, pouvait se décliner partiellement en fonction de son problème personnel : une autosuggestion, qu’il conseillait de pratiquer le matin au réveil, ou le soir au coucher, pour mieux en imprégner son subconscient.

Aux Etats-Unis, Orison Swett Marden est un de ses contemporains, né en 1850, mort en 1924, docteur en médecine. Il a également beaucoup étudié l’autosuggestion ; il se disait très influencé par les œuvres de Samuel Smiles et Ralph Waldo Emerson. En 1893, il s’installe à Chicago. En 1897, il lança sa revue « Success ». Il a également publié de très nombreux livres sur le développement personnel : « la puissance de la pensée » ; « la puissance de l’imagination créatrice » ; « comment développer une attitude victorieuse »….

D’autres psychologues renommés ont également étudié l’autosuggestion, et notamment, le Docteur Herbert Parkyn, Président de la Chicago School of Psychology. Il créa et édita pendant des années un mensuel, Suggestion Publinshing Co, qui parut de 1898 à 1906, dans lequel il a longuement développé sa théorie sur l’autosuggestion. Il a notamment écrit son célèbre guide : « Réussir par l’autoguérison , ou comment se servir de l’autosuggestion pour atteindre santé, bonheur et succès. »
Le Docteur Parkyn a aidé des milliers de personnes à soulager leur maladie, retrouver la santé, et influencer positivement leur vie. En quinze chapitres, il explique comment fonctionne l’autosuggestion, comment l’utiliser pour améliorer sa santé physique, mentale, soulager les dérangements et soucis, améliorer son caractère, changer ses habitudes, fortifier sa concentration, son magnétisme, atteindre le succès.

Pour lire ce guide et recevoir un cadeau, cliquez sur le lien suivant :
http://ameliorersante.blogspot.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam