Le travail sur le passé en PNL

By | 27 avril 2014

De nombreuses habitudes, difficultés, croyances inhibantes, sont nées à un moment précis du passé, souvent dans la première enfance, où quelque chose s’est produit et nous influence encore aujourd’hui.(la personne répète que ça a toujours été ainsi). A l’aide d’une technique dite « d’ancrage », le thérapeute s’efforcera d’aider la personne à se rappeler l’évènement passé. Ensuite, diverses techniques vont permettre de modifier le souvenir ou du moins d’en atténuer le souvenir …

Exemple: la personne a généralement des difficultés dans ses relations avec les autres, peut rougir facilement et avoir du mal à s’exprimer face àplusieurs personnes.
Le thérapeute va lui demander de se rappeler un  moment où il est mal à l’aise et fait un geste d’ancrage (par exemple lui pose la main sur l’épaule) lorsqu’il est au contact de cette sensation. Ensuite, éventuellement après lui avoir suggéré de se relaxer, va, et tout en maintenant le geste d’ancrage, lui demander de laisser venir le souvenir lié à cette sensation, (retrouver le passé, se laisser partir en arrière, se laisser tirer par le fil de  cette sensation …)pour se rappeler l’expérience précise à l’origine de cette émotion, la première fois.(plus ou  moins facilement, le sujet va,par exemple, se souvenir d’une expérience banale, à l’école primaire, où un petit camarade lui avait baissé le pantalon devant toute la classe, et s’être ainsi senti blessé, humilié). On sait maintenant quelle expérience précise est à l’origine de la difficulté et il faut « travailler sur ce souvenir ».

Le praticien va, donc,  rechercher avec le sujet de quelles ressources, capacités, savoir faire … le petit garçon aurait eu besoin dans la cour d’école, pour que ça se passe différemment pour lui : (humour,confiance, énergie …). Le praticien PNL va ensuite lui demander de revivre un moment de la vie adulte où il a eu cette capacité et l’ancre ici aussi, avec un autre geste ou mot quelconque.


Enfin, le processus de changement va consister à revivre l’expérience qui est à  l’origine de la difficulté (cour d’école) mais avec cette capacité supplémentaire. Il s’agit donc de revivre différemment, de manière positive (éclat de rire de l’enfant, colère…) pour modifier le souvenir et son impact émotionnel (le résultat est souvent « surprenant »).


Parcourir  le temps avec cette capacité et cette nouvelle interprétation des faits, pouvoir faire de même pour les autres mauvais souvenirs du passé  sont les étapes suivantes. Enfin, regarder et avancer dans le futur en étant davantage sur de soi et confiant pour échanger avec les autres l’objectif généralement atteint avec ce travail.

(D’autres techniques existent pour modifier l’impact des souvenirs, leur interprétation et les difficultés liées au passé,. Elles seront appliquées en fonction de la nature des évènements.)

Bien évidemment,  je me sens encore obligé de répéter que cette présentation est volontairement simplifiée et  limitée, afin de faire connaitre au grand public, les différentes possibilités de changement .

Enfin, ces techniques sont rarement utilisées comme décrites ci-dessus. Le praticien PNL va, bien souvent, combiner les différentes techniques pour en construire d’autres,  plus élaborées et surtout davantage adaptées à chaque sujet.

 Créativité, flexibilité, adaptation, et les possibilités deviennent innombrables …

Applications les plus usuelles de la PNL, le développement personnel, par exemple en apprenant l’autohypnose et développant la confiance en soi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam