Les métaprogrammes

 

Définition:
Niveau de programmation mentale déterminant la façon de trier, de découper et d’organiser les expériences. Plus abstraits que les stratégies mentales, les méta-programmes définissent l’approche générale d’une situation donnée. L’ensemble des métaprogrammes constitue donc la manière dont :
– nous nous y prenons pour percevoir les choses,
– nous évaluons et organisons ce que nous percevons,
– nous choisissons, nous nous motivons et agissons.

Métaprogrammes de Perception.

Pour percevoir une situation, rappelez-vous, nous utilisons le VAKOG Ext; voir (V), entendre (A), ressentir (Kinesthésique- K) , sentir (O ), gustatif (G),

1)- Les Perceptions spécifiques ou globales.
Ce que je perçois en premier:

➣ les détails (spécifique)

➣ le tout (global).

2)- Les Intérêts primordiaux :
Lorsque je m’intéresse à ce qu’il y a autour de moi, je peux percevoir en premier les Gens ou les Actions, les Lieux, les Objets ou les Infos . pour codifier mes métaprogrammes, je les noter dans l’ordre en utilisant GALIO si ce sont les Gens que je vois en premier puis les Actions, les Lieux et ainsi de suite. Mais si ce sont les Actions que vous percevez en premier puis mes objets, vous noterez AG etc…

3)- La Direction de l’attention.
Mes 5 sens peuvent être dirigés vers moi ou vers les autres.

4)- Le Tri positif ou tri négatif .
Je peux percevoir

➣ ce qui est bien : T+

➣ ce qui ne va pas : T-.

➣ Je peux percevoir en premier, pour une situation déjà vécue dans un même endroit, ce qui est toujours à sa place ou présent dans la situation ou ce qui manque, qui n’est plus à sa place.

Les métaprogrammes d’évaluation, d’organisation, de représentation.

Associé/dissocié.
Nous avons vu cela en Sophrologie en visualisation. La PNL s’intéresse tout particulièrement à la manière dont je m’implique dans la représentation, il s’agit en quelque sorte de la distance que je mets entre moi et la représentation, suis-je associé ou dissocié ?

Similitude/différence.
Lorsque j’évalue une situation, est-ce que je compare ce qui est similaire ou différent ?
Lorsque je fais quelque chose de nouveau, est-ce que je le compare à quelque chose que je connais en observant ce qui est similaire ou à ce qui le différencie.

Présence/absence.
Vais-je remarquer ce qui est là ou ce qui manque.
Certaines personnes lorsqu’elles sont invitées à un buffet voient tout de suite ce qui manque, alors que d’autres voient ce qu’il y a.

Le rapport au temps
Certaines personnes, vivent tellement l’instant présent qu’elles en oublient le reste, on dit qu’elles sont IN TIME.
D’autres à l’inverse, ont une vision panoramique du temps, ce qu’elles font en ce moment et ce qu’elles auront à faire plus tard: elles sont THROUGH TIME.
Elles sont souvent à l’heure, alors que les personnes IN TIME ne voient pas le temps passer et sont souvent en retard.
Nous retrouverons ces notions avec la ligne de temps, notion que nous utiliserons souvent dans l’espace exercices pour les techniques de changement.
Lorsque je me détermine, est-ce que je fais référence au passé, au présent ou au futur?

Les métaprogrammes de choix, de motivation et d’action.

➣ Est-ce que je vais agir pour être, pour faire ou pour avoir ?

➣ Est-ce que je vais agir pour aller vers quelque chose ouéviter quelque chose ?
Je choisis d’aller passer mes vacances à la montagne: est-ce pour aller vers les grands espaces, la marche ou pour éviter la foule du bord de mer ?

Les Opérateurs modaux:
Qu’est-ce qui me motive pour agir?

➣ la nécessité: il faut (je me soumet à une contrainte extérieure),

➣ le devoir: je dois (contrainte d’origine interne),

➣ le plaisir: j’ai envie.

➣ la désir ; je veux

Les Références:
Lorsque j’agis, est-ce que je le fais en fonction ;

➣ de ce que je pense (référence interne)

➣ de ce que pensent les autres (référence externe)?

Les Actes:
Comment est-ce que je m’engage dans l’action ?

➣ C’est moi qui décide d’agir, je prends les choses en main (proactivité )

➣ J’agis en fonction de la façon dont se déroule les événements (réactivité)

➣ J’agis si on me le demande (réceptivité)

➣ je n’agis pas (passivité).
De quelle manière ?
– En suivant un ordre préétabli (Procédurier)
– En agissant de façon aléatoire, comme cela me vient à l’esprit (Optionnel)

 

Nous venons de voir les différents métaprogrammes dont nous aurons besoin dans les techniques de changement. Bien entendu, nous ne fonctionnons pas toujours de la même façon selon les situations vécues. Pour certaines situations, nous utiliserons tels métaprogrammes et pour d’autres tels autres. Comme pour toutes techniques utilser en PNL et dans d’autres domaines, évitons les généralisations, elles sont très souvent source d’erreur, de jugements erronés.
Nous verrons de multiples exemples d’utilisations des métaprogrammes dans différents exercices dans l’espace du même nom.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam