L’histoire de l’homme qui avait confiance en lui

Il est amusant de constater que lorsque nous voulons nous lancer dans un quelconque projet, il y a toujours des gens dans notre entourage qui essaient de nous décourager.

Ce n’est pas forcément intentionnel, mais des petites remarques du genre :

– « Tu sais, sans vouloir te démoraliser, il y a beaucoup d’appelés, peu d’élus » ou encore « Tu crois vraiment que tu peux y arriver ? » –  peuvent devenir à la fin, franchement agaçantes.

Les propos de ces « briseurs de rêves » sont très insidieux parce qu’ils peuvent nous inciter à renoncer.

 

Or, si nous avons suffisamment confiance en nous et surtout si nous croyons en nos capacités, nous pouvons réaliser ce qui nous tient vraiment à cœur.

Le meilleur antidote est de passer à l’action, sans se soucier du « quand dira-t-on ».

Ce fut justement le cas d’un célèbre inventeur du XIX siècle.

Il était tellement obsédé par son travail qu’il vivait carrément dans son laboratoire.

Il avait l’intuition qu’il détenait une piste, quelque chose de révolutionnaire.

En fait, il avait découvert les moyens grâce auxquels une machine pouvait enregistrer et reproduire une voix humaine.

Très excité à l’idée de matérialiser son idée, il alla trouver un fabricant d’appareil.

Il lui donna les plans et divers croquis de son invention pour fabriquer un premier prototype prêt à l’emploi.

Le fabricant regarda les plans pendant un long moment puis dubitatif, il se risqua à dire :

– Ce que vous voulez est impossible à concevoir. Vous ne pourrez jamais faire fonctionner une telle chose.

L’inventeur lui demanda, perplexe :

– Qu’est-ce qui vous fait penser que ça ne fonctionnera pas ?

Le fabricant sûr de lui s’exclama  :

– Parce que… Parce que personne n’a jamais fabriqué une machine qui peut parler. Vous semblez pourtant quelqu’un d’intelligent. Vous risquez d’aller au-devant d’une grande désillusion.

L’inventeur aurait pu accepter le verdict et abandonner cette idée apparemment saugrenue « d’une machine parlante ».

Mais ce n’est pas ainsi que l’esprit de notre homme fonctionnait.

Puis, il persista malgré les tentatives de découragement de son interlocuteur.

– Nous verrons bien. Allez-y et construisez l’appareil exactement selon mes indications sur le plan.

Si en effet, il s’avère que c’est un échec, laissez-moi endosser le costume du perdant, lança l’inventeur sur un air de défi.

Le fabricant s’exécuta et lorsque l’appareil fut achevé, à sa grande surprise, il fonctionna au premier essai.

– C’est… C’est incroyable, s’écria-t-il, bluffé par le résultat obtenu de l’invention.

L’inventeur en question se nommait Thomas Edison.

Il venait de créer le premier phonographe, l’ancêtre de nos baladeurs MP3.

Il avait surtout compris une chose essentielle :

La personne qui mise sur ses idées et ses projets en ayant confiance en elle-même possède une longueur d’avance par rapport à ceux qui renoncent et baissent les bras aux premiers obstacles.

Il n’existe pas de formule magique, mais nous pouvons certainement affirmer que le succès ne vient pas récompenser la personne qui se sous-estime par manque de confiance en soi.

Il favorise vraiment la personne qui sait ce qu’elle veut, qui est déterminée à l’obtenir et qui bannit de son vocabulaire le mot « impossible ».

 

Ainsi Thomas Edison fut reconnu comme l’un des inventeurs américains les plus importants et les plus prolifiques, revendiquant le nombre record de 1 093 brevets dont celui entre-autre de l’ampoule électrique et du téléphone.

Pionnier de l’électricité, il fut également le fondateur du premier empire industriel mondial connu encore aujourd’hui sous le nom de General Electric.

 

À l’instar d’un Thomas Edison, nous pouvons choisir d’avoir confiance en nous.

Parce que nos seules limitations sont celles que nous avons nous-mêmes mises en place dans notre esprit.

 

www.succesrama.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam