PNL ET CHANGEMENT

Le changement:

Nous changeons en permanence, nous apprenons de nouvelles choses, nous en oublions d’autres. Cela est lié à nos 5 sens continuellement en éveil. Ce sont nos sens qui nous permettent de percevoir le monde qui nous entoure et ce, de façon sélective.

Nous nous le représentons mentalement, en avons une image mentale, une carte intérieure .Cette carte est particulièrement subjective car elle est le fruit de notre interprétation. Elle va orienter nos décisions, renforcer ou invalider ou parfois  « ramollir » ce que nous croyons être vrai

Nous construisons ainsi de nouvelles croyances et nous revisitons les anciennes (pensons à l’enfant qui révise sa croyance sur le père Noël).

Certaines personnes pensent qu’elles ne changent pas. C’est souvent parce que pour elles, changement égale bouleversement ! En fait nous pouvons très bien changer par « petites touches » sans que cela ne touche nos valeurs et nos grandes croyances.

Lorsque nous changeons, nous perdons des choses et nous en gagnons d’autres. Et selon que nous nous centrons sur les pertes ou sur les gains, nous avons une vision positive ou négative du changement.

A chaque fois qu’ en PNL nous abordons le changement, nous nous posons toujours la question de ce que nous appelons l’écologie: Y-a t’il des inconvénients pour toi et pour les autres…? et quels sont-ils?

La PNL tout en permettant le changement, place la personne dans une attitude flexible, créative.
Elle propose de se placer dans le cadre d’un changement voulu.

LE CADRE DU CHANGEMENT

– Avant le changement, il y a la situation présente ou état présent(EP)
– Après le changement, il y aura la situation future ou situation désirée ou état désiré (ED)
– Entre les deux, nous nous trouvons dans une situation intermédiaire (SI),  instable car en mouvement (aller vers ED).

La PNL permet d’aborder le changement de façon méthodique en explorant les trois états .

1 – l’état désiré : ED

La PNL propose les questions exploratrices de l’état présent (EP) et de l’état désiré (ED)
Qu’est-ce que je veux ?
Qu’est-ce que cela m’apporte ?
A quoi saurais-je que j’ai atteint l’état désiré ?
Y a t’il des inconvénients à avoir atteint cet objectif pour moi et pour les autres ?
C’est l’écologie.
se projeter dans son futur permet d’en percevoir les effets.
Cette façon de procéder peut faire apparaître des bénéfices secondaires et aussi parfois des inconvénients. Dans ce cas les inconvénients seront explorés pour y apporter des solutions.

Notre environnement change et nous conduit à nous comporter de façon différente.
Pour ce faire, nous devons apprendre de nouveaux comportements et donc acquérir des capacités nouvelles.
Ces capacités nouvelles seront d’autant plus faciles à acquérir que cela ne heurte pas mes croyances ( je me crois capable de… je pense que c’est utile ou bien…) dans le cas contraire je freine…
Il est important également que cela me corresponde, en d’autres termes que cela soit en accord avec ce que je suis (identité)…

Les croyances :

ce sont des certitudes,des valeurs qui fondent nos décisions et nos choix: elles nous guident de manière  inconsciente et parfois nous piègent . On distingue :

les croyantes aidantes :celles qui nous aident (ex : je m’en sors toujours, j’ai confiance ; je suis sûre de moi ; je peux être femme et mère )

les croyances limitantes :celles qui nous limitent.: ce sont celles qui nous empêchent de changer (je ne suis pas capable de…)

Tout comme nous avons changé de croyance concernant le Père Noël, nous pouvons changer nos croyances limitantes

2 –  l’état présent.

Quels sont les avantages de l’état présent?
Quels sont les inconvénients de l’état présent?

3°-  la situation instable (SI)

Quels sont les avantages de la SI (période de créativité forte) ?
Quels sont les inconvénients de la  SI (période de perte de certains repères, période d’instabilité, période de fragilité…)?
C’est dans cet état que vont apparaître les ressources, ce dont on a besoin pour faire… et également les obstacles ce qui rend les choses difficiles voire parfois impossible.

Quelques outils que j’utilise en PNL dans le cadre du changement

–         Les ancrages

–         Le cadre de résultat

–         La modélisation

–         Le recadrage en 6 points

–         négociation entre parties

–         travail sur la ligne du temps.

–         Le projet sens

–         Le core process

–         Le réimprinting

–         La modélisation

En conclusion

Un changement n’est acceptable que s’il est respectueux de ce qui est important pour nous et notre entourage. La PNL parle d’écologie et est très centré sur cet aspect du changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam