Séance hypnose « normale »

1°) Trouver un sujet « hypersensible » :

Toutes les personnes ne sont pas aussi réceptives à l’hypnose. Il est nécessaire pour débuter de trouver un sujet hypersensible :

1a) La chute en arrière :

Votre sujet doit rester debout, les pieds joints, les bras le long du corps et complètement détendu. Posez votre main droite au milieu de son dos, entre les omoplates. Dites :

« Concentrez-vous maintenant sur ma main. Sentez la chaleur qui s’en dégage. Vous vous sentez attiré par ma main, vous commencez à tomber en arrière doucement. Ne craignez rien, je suis prés de vous… »

En disant cela, vous retirez doucement votre main, comme pour attirer le corps du sujet en arrière. Dites :

« Maintenant vous êtes de plus en plus attiré en arrière, vous commencez à tomber, vous tomber maintenant ! »

Essayez de synchroniser paroles et gestes. Si votre sujet est sensible, sans le vouloir, il va suivre votre main et tomber dans vos bras. Retenez-le bien !!!

* autre méthode :

Prise des poignets du sujet entre les doigts. Regard fixé à la racine du nez suggestions :
« Décontractez-vous, fermez les yeux, maintenant (en se déplaçant vers l’arrière du sujet, et en lui imposant les deux mains sur les omoplates)
Vous allez sentir une force irrésistible qui va vous attirer en arrière, et vous allez tomber en arrière;
Vous commencez à tomber en arrière (en retirant doucement les mains du dos du sujet),
Vous tombez en arrière (d’une voix ferme).

1b) La chute en avant :

Même principe que pour l’exercice « 1a) », mais fascination par le regard, et recul de l’hypnotiseur en même temps que le sujet commence à tomber.

L’imposition sera faite par les deux mains, posés sur les épaules du sujet. Le regard du magnétisé sera fixé à la racine du nez du sujet. Les suggestions seront modifiées pour que le sujet tombe en avant et non en arrière.

Exemple de suggestions :

Regardez-moi bien dans les yeux, concentrez-vous sur la chaleur de mes mains, maintenant, vous allez sentir une force irrésistible qui va vous attirer en avant, et vous allez commencez à tomber en avant,
Vous commencez à tomber en avant (en retirant doucement les mains),
Vous tomber en avant (d’une voix ferme).

 

2°) Début de la séance :

2a) Les mains « collées » :

Le sujet doit avoir les bras tendus, les doigts croisés, en serrant les deux paumes l’une contre l’autre pendant toute la suggestion. Placez-vous sur son côté de sorte que lorsqu’il vous regarde dans les yeux, il n’est plus ses bras dans son champ de vision.

Suggestions :

(En appuyant les mains du sujet l’une contre l’autre) Maintenant, je vais vous attachez les mains, je vais les coller l’une contre l’autre, et vous ne pourrez plus les décoller, vous ne pourrez plus les décoller. Maintenant, je vais compter jusqu’à cinq, et vous ne pourrez plus du tout décoller vos mains (bis).
1, (en faisant des passes sur les bras du sujet) vos bras se tendent, ils se tendent et deviennent de plus en plus raides.
2, vos mains se collent l’une contre l’autre, elles se collent de plus en plus fermement.
3, vos bras sont complètement raides maintenant, vos mains se serrent.
4, vos mains sont totalement collées maintenant, complètement attachées, et vous ne pouvez plus les décoller.
5, (une main sur les mains du sujet, l’index de l’autre main à la racine du nez du sujet, en approchant son regard du sien). Maintenant vous ne pouvez plus décoller vos mains, plus vous essayez et plus elles sont collées, vous essayez de les décoller, mais vous n’y arrivez pas (insistez sur ces dernières suggestions).

Maintenant, je vais compter jusqu’à 3, et vous pourrez à nouveau les décoller.
1, (ôter vos mains du sujet) vos bras se détendent;
2, vos mains se décollent;
3, maintenant, vous pouvez les décoller.

Le but de cette opération est que le sujet n’arrive pas à regarder ses mains. Si vous voyez ses yeux qui commencent à se diriger vers ses bras, amplifiez les suggestions et la fascination en approchant encore votre regard du sien. Inutile qu’il force trop pour se décoller les mains. Une simple constatation suffit. Sinon, il pourrait se faire mal.
2b) Les paupières « collées » :

S’asseoir en face du sujet, les genoux au niveau des siens. Tout au long de la suggestion, le sujet doigt serrer ses paupières le plus fort possible.

Suggestions :

(En serrant doucement la racine du nez du sujet avec le pouce et l’index) Maintenant, je vais vous attacher vos paupières l’une contre l’autre, et vous ne pourrez plus les détacher, vous ne pourrez plus les détacher. Maintenant, je vais compter jusqu’à 5 et vous ne pourrez plus ouvrir les yeux, (bis). 1, vos paupières se soudent, elles se collent. 2, elles sont de plus en plus soudées l’une contre l’autre, de plus en plus collées. 3, toujours plus soudées. 4, complètement attachées, complètement collées, vous ne pouvez plus les décoller. 5, (lâchez la racine du nez) complètement collées maintenant, vous ne pouvez plus décoller les paupières, vous ne pouvez plus ouvrir les yeux, plus vous essayez, et moins vous y arrivez, vous essayez d’ouvrir les yeux, mais vous n’y arrivez pas.

Maintenant, je vais compter jusqu’à 3, et vous pourrez à nouveau ouvrir les yeux.
1, vos paupières se desserrent, elles se décollent;
2, vos paupières sont détendus maintenant;
3, maintenant, vous pouvez ouvrir les yeux.

Comme pour les bras, le sujet ne doit pas forcer. Et évitez de le garder trop longtemps dans cet état. Une fois la constatation effectuée, libérez-le ou continuez jusqu’à l’endormissement.

 

3°) La mise en état d’endormissement :

Une fois que le sujet a les yeux collés, le laisser dans cet état, et induire par exemple ce genre de suggestions :

 » Maintenant, vous allez continuer à vous relaxer de plus en plus. Maintenant, je vais compter lentement jusqu’à sept, et vous serez complètement endormie, complètement relaxé, et complètement bien. Maintenant, je commence à compter (commencer à faire de lentes et longues passes de haut en bas, avec une main devant le sujet, et l’autre derrière) : Un, vos paupières sont toujours fermer, et elles deviennent lourdes, de plus en plus lourdes… Deux, tous vos muscles se détendent, ils se détendent de plus en plus… Trois, vos muscles sont complètement détendus maintenant, vous vous endormez de plus en plus… Quatre, vous êtes toujours plus profondément endormie maintenant. Complètement endormie, et complètement bien, totalement décontracté… Cinq, vous dormez de plus en plus profondément, toujours plus à mesure que je parle… Six, vous êtes complètement relaxé et complètement bien. Totalement détendu, et profondément endormie maintenant… Sept, maintenant, vous dormez totalement. Vous êtes totalement endormie, et totalement bien. Vous n’entendez que ma voix, et vous pouvez faire tout ce que je vous demande. Vous êtes totalement endormie maintenant… »

Pour une première fois, tenez-vous en là, et réveillez le sujet.

 

4°) Le réveil du sujet :

Quand le sujet est complètement endormi, pour le réveiller, il suffit de compter lentement jusqu’à Trois, et éventuellement claquer des doigts, en donnant des suggestions de ce type :

« Tout à l’heure, quand je dirais Trois, vous serez totalement réveillé et en pleine forme. Vous ne ressentirez aucune douleur. Vous serez bien, totalement réveillé, et complètement décontracté. Maintenant, je vais compter jusqu’à Trois, et vous serez complètement réveillé et en pleine forme. Un, vous commencez à vous réveillez… Deux, vous êtes bien, totalement décontracté, vous vous réveillez… Trois (éventuellement, claquez des doigts.), maintenant, vous êtes tout à fait réveillé et en pleine forme. Complètement détendu et en pleine forme, vous êtes réveillé maintenant. »

Si le sujet a du mal à se réveiller, recommencez les suggestions jusqu’à ce qu’il se réveille.
Attention : L’hypnose n’est pas un jeu. Je décline toute responsabilité en cas de problème liés à la mise sous hypnose d’un sujet, ou à une séance mal maîtrisé. L’hypnose demande un entraînement rigoureux. Je n’oblige personne à utiliser les exercices donnés sur ce site.

 

5°) La suggestion post-hypnotique :

Si vous voulez faire exécuter une action à votre sujet une fois qu’il sera réveillé, avant de le réveiller, induire ce genre de suggestions :

« Tout alors, quand vous vous réveillerez, vous aurez une forte envie de faire… (dites l’action à effectuer)…, et vous ferez… (telle action)…Tout alors, quand vous serez réveillez, vous ferez… (telle action)… »

Puis procédez au réveil.

Pour rendormir votre sujet au moyen d’une combinaison de mots, comme pour les suggestions post-hypnotiques, avant le réveil, induisez ce genre de suggestions :

« Tout à l’heure, quand vous serez réveillé, si je dis les mots (exemple : Hypnose/Dormir/Sommeil) vous vous rendormirez, et vous reviendrez dans cette état agréable. (bis) N’oubliez pas ces mots… (hypnose/dormir/sommeil)…, et quand vous les entendrez, vous reviendrez dans cet état de sommeil agréable. »

Voilà pour ce qui est de l’hypnose « spectacle ». Faîtes tout de même bien attention, et procédez étape par étape, en ne commençant la suivante que lorsque vous maîtriser bien la première.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam