Une question de congruence

Acquérir une lecture de l’autre, une leçon de PNL par Tom Hoobyar

La meilleure lecture ne se trouve pas dans un livre, mais chez nos frères les humains – vous pourriez même parler du meilleur best-seller de tous les temps. Chaque être humain rencontré est unique et contient un trésor caché qui ne demande qu’à être découvert par quelqu’un ayant la connaissance. Chaque personne est comme une première édition, un original. Vous pouvez lire les gens avec toutes sortes d’éclairages, et profiter d’eux, peu importe la langue qu’ils parlent et ou qu’ils soient dans la pièce, à droite ou à côté de vous. Et vous pouvez les lire gratuitement ! Les gens qui ne peuvent pas détecter ce qui se passe chez les autres vont avoir des difficultés, et parfois tout au long de leur vie.Vous avez déjà eu inconsciemment une lecture des autres toute votre vie, et devenir bon avec cette capacité sera plus facile que vous le pensez. Vous pouvez pratiquer dès qu’il y a d’autres personnes à observer, et vous pouvez le faire sans déranger personne.

Je fais une prédiction : Si vous passez un peu de temps à pratiquer cette compétence, vous ne verrez jamais les autres de la même façon, et en pratiquant les exercices que je décris, la réussite sociale commencera à se développer immédiatement. Les gens veulent être reconnus. Ils ne le savent pas, mais c’est ainsi. Les gens qui peuvent rapidement comprendre les autres sont amusants et à l’aise.
Dès que vous commencez à montrer la moindre sensibilité envers les autres, vous passez en haut de la liste des personnes « bienvenues »  Vous devenez populaire parce que devenez capable de montrer du respect à la vraie personne qui se trouve derrière le masque social.

La lecture des autres est une forme de bonne « lecture de pensée » Et quand vous devenez bon dans le ressenti de ce qui se passe réellement chez les autres, vous pouvez prendre conscience des non-dits. Vous pouvez dire la chose juste, être utile et comprendre l’autre. C’est une façon de vraiment respecter l’unicité d’une autre personne.

Nous allons commencer par un « gros morceau » du processus de lecture de l’autre et qui a une grande utilité. Quand je dis « gros morceau », je veux dire que nous allons apprendre à remarquer un grand schéma comportemental, au lieu d’un « petit morceau » de comportement. Nous rechercherons à l’avenir quelques « petits morceaux », comme par exemple les mouvements des yeux ou les petits gestes des mains. Mais d’abord ce gros morceau.

Vous est-il arrivé de parler avec un ami et en quelque sorte ressentir que vous n’étiez pas «en phase»? Cet ami a peut-être eu des propos agréables, mais vous avez eu le sentiment que quelque chose n’allait pas bien pour lui, ou entre vous deux ? Prenons un autre exemple. Vous échangez avec un étranger, mais vous n’êtes pas à l’aise et vous ne savez pas pourquoi. Vous voulez juste vous éloigner. Ou une relation d’affaires pendant laquelle vous tentez d’obtenir un accord, et vous n’avez pas réussi à vous connecter à votre interlocuteur, même si ce dernier dit qu’il partage votre point de vue. Ou peut-être vous êtes avec un membre de votre famille, et vous sentez que, même si il dit qu’il est d’accord, quelque chose ne va pas ? Et le conjoint ou la petite amie / petit ami, qui disent que « tout va bien » alors que savez que vous êtes dans un passage difficile?

Nous avons tous vécu ce type de situations

N’aimeriez-vous pas saisir les signes avant-coureurs, avant que la glace ne s’installe, ou que la soirée tourne à la catastrophe, ou que la transaction commerciale tourne au vinaigre, ou que quelque chose se passe mal dans la relation ? Très bien. Voici le secret.

Nous, les humains, sommes toujours en train de communiquer, même si nous n’en avons pas l’intention. Et nous notons beaucoup de choses les uns des autres, que nous en soyons conscient ou non.

Communiquer ne signifie pas simplement parler – c’est bien plus que le sens des mots utilisés. Nous remarquons les expressions faciales des gens, n’est-ce pas? Et le ton de leur voix ? Nous pouvons certainement faire la différence entre quelqu’un qui n’arrête pas de crier de joie et quelqu’un qui n’arrête pas de crier de colère ? Comme je l’ai déjà mentionné, nous avons de nombreuses impressions des personnes,  à partir d’autre chose que les simples mots qu’ils utilisent. Leurs expressions, le ton de la voix, la posture, tout cela contribue à nous donner des informations sur ce qui se passe à l’intérieur de la personne.

Mixons quelques signaux. Par exemple, vous dites quelque chose, et l’autre personne dit: « Ouais, c’est ça ! » Et vous savez d’après le ton de leur voix qu’il n’a pas vraiment dit «oui», mais qu’il veut dire « en aucune cas ». Que diriez-vous de quelqu’un qui dit des choses agréables, avec un ton de voix méchant ?  Ou peut-être une personne qui dit une chose, mais avec une expression faciale qui vous en fait douter ? Vous avez passé une grande partie de votre vie à apprendre à noter de minuscules indices- et maintenant je vais vous expliquer cela.

Je parle de congruence

Comme je l’ai dit, les gens sont toujours en train de communiquer, qu’ils en aient ou non l’intention. Ils montrent différentes expressions du visage et utilisent différents tonalités de voix, comme ils choisissent les mots qu’ils veulent prononcer. Le mot congruence signifie que les expressions du visage des gens et le ton de la voix correspondent à ce qu’ils disent. Quand les gens sont congruents, vous y croyez et vous êtes à l’aise avec eux. Un vieux dicton dit : «les actes parlent plus fort que les mots ». C’est vrai.

Si les actes et les mots de quelqu’un ne correspondent pas, vous devenez mal à l’aise. Et vous devriez être ainsi. Car quelque chose est en train de se passer et vous devez y prêter attention. Vous avez capté un signal qui vous dit que les choses ne sont pas telles qu’elles semblent être avec cette personne. Peut-être est-elle mal à l’aise, ou distraite .Peut-être a-t-elle des sentiments qu’elle ne souhaite pas partager. Mais quelque chose ne semble pas normal et vous devriez en être informé.

Les gens sont congruent à certains moments et non congruent à d’autres moments, en fonction de ce qui se passe en eux. Si vous y faites attention, vous allez vous fier plus facilement à votre « radar » et pourrez utiliser ce dernier avec plus de confiance. Vous développerez une sensibilité suffisamment fine pour remarquer les petites incongruences dont la personne n’a même pas conscience. Ce qui signifie que vous pouvez traiter vos proches avec plus de compréhension. Et ce qui vous rend plus populaire et influent, commence immédiatement.

Donc, commencez à faire attention aux gens autour de vous. Notez lorsqu’ils sont congruents ou ne le sont pas. Vous pouvez également regarder les gens au cours des shows télévisés, et remarquer qui est nerveux, qui n’est peut-être pas sincère, et qui est vraiment naturel.

Il peut être instructif de regarder la télévision parfois en coupant le son. Vous serez surpris de ce que vous remarquerez à partir de «l’écoute avec vos yeux ». Je vous invite à passer un peu de temps à peaufiner cette compétence qui consiste à noter quand quelqu’un est congruent ou ne l’est pas. C’est une information précieuse qui peut vous aider à entrer en contact avec ceux qui vous entourent, et vous servira comme un signal précoce d’alerte dès que quelqu’un n’est pas vraiment en phase avec vous.

Et en ayant une sensibilité accrue à ce qui se passe chez un autre, vous pouvez être plus serviable et plus compréhensif.

Tom Hoobyar – NLP Comprehensive

Source PNL Info : http://pnl-info.typepad.com/pnlweblog/2012/03/congruence.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam