Utilisez la PNL en entretien

Découvrir votre personnalité à partir de vos  agissements : la méthode américaine fournit quelques clés pour maîtriser votre comportement en entretien… et mieux connaître votre interlocuteur !

Vous préparez votre prochain entretien d’embauche ? Votre interlocuteur aussi. Face à vous, le recruteur dispose d’un batterie d’outils – tests de connaissance, test psychologiques, script d’entretiens etc. En particulier, il a probablement au moins quelques notions de PNL, programmation neuro linguistique, qui lui permettront de vous évaluer au-delà du simple contenu de vos réponses à ses questions.

La PNL ? C’est une méthode développée en 1972 Par Richard Bandler et John Grinder afin de décrypter nos comportements, largement influencés par la programmation qui guide nos façons de ressentir, réagir, et de nous comporter en général. Une programmation qui commence dès l’enfance. Il s’agit donc d’une analyse fine de votre personnalité. « D’après la PNL, les processus internes, induits par la perception, déterminent l’état interne du sujet qui va à son tour produire un comportement externe. »* C’est donc le décryptage des comportements externes qui permet de connaître les processus internes. Tout un programme ?

Mais si le recruteur est capable de lire en vous, la technique ne lui est pas réservée : d’une part, il vous est possible de caler vos comportements pour mieux marquer tel ou tel trait de caractère – ou en masquer d’autres – et la PNLvous offre également la possibilité de décrypter le recruteur et donc de mieux vous adapter à sa personnalité.

Etes-vous auditif, visuel ou kinesthésique ? Voilà un des premiers éléments fondamentaux de la méthode. Les visuels, dont le vocabulaire usuel est émaillé de termes liés à la vision – sont des « secondaires » qui ont besoin d’un temps de latence avant toute action, capables de grande concentration, sans que rien ni personne ne puisse les décourager. Les auditifs au contraire ont besoin d’agir, parfois dans la précipitation. Volubile, spontané, extraverti voire cyclothymique, l’auditif a pourtant besoin de cadre et de rigueur. Le kinesthésique s’investit dans le ressenti et met l’affect au centre de toute chose : une tendance qui frise rapidement à l’inquiétude en milieu insécurisant ou difficile.

Comment savoir de quel bord vous êtes ? Un des outils utilisés par la PNL consiste à observer les mouvements de vos yeux :
Vous levez les yeux en haut à droite ? Vous êtes plutôt un visuel construit.
Vos yeux réfléchissent plutôt en haut à gauche ? Votre côté visuel travaille davantage sur la mémoire.
Si votre regard tend vers le milieu à droite, vous êtes un auditif construit, à droite, un remémoré qui « répète ce qu’il a appris ».
Et si vos yeux ont tendance à partir vers le bas à droite, vous un kinesthésique avéré, investi dans l’émotionnel, et à gauche, tout dans l’intériorité.
Et au centre, direz-vous ? Un peu tout cela à la fois, vous élaborez une image mémorisée ou construite …

Choisissez donc votre camp : les postures – vers l’avant ou l’arrière, bras croisés ou ouverts … toute votre attitude se lit à livre ouvert pour les connaisseurs. Etudiez donc la PNL: elle vous permettra de gommer vos défauts … et de mieux découvrir votre recruteur !

Bien entendu, ces principes de base ne sont que des indications de premier niveau, des grilles d’analyse apportant un éclairage sur le candidat observé.

 

(*) « L’entretien de recrutement, des outils et des méthodes pour mieux recruter », Guy Sabon et Jean-Marie Givel, ESF Editeur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam