le Recadrage en PNL

Alors que l’ancrage utilise le côté le plus primitif du système nerveux central, le recadrage fonctionne grâce à la communication et la réflexion.

Le mot «cadre» réfère aux hypothèses qui vont modeler comment on perçoit quelque chose et ce qu’on pense avoir comme choix.

En PNL, les cadres servent plus comme cadres de la réalité. Vous mettez un cadre autour de la réalité. Cela signifie que vous excluez beaucoup de “la réalité”.
Si vous ne l’avez pas, vous auriez trop de “réalité” et vous risquez de “vous faire sauter un fusible”

Le mot cadre est utilisé ainsi pour établir les frontières de ce qui est à l’intérieur et à l’extérieur du contexte de l’expérience.

La PNL ne se débarrasse donc pas de votre monture, elle transforme le recadrage en un art et une science.

Mais, d’abord, prenez conscience de ce que votre cadre inclut et exclut.
Les gens ne sont pas conscient généralement de leurs propres cadres.

Les cadres, souvent, nous limitent trop. Développez la capacité à sortir hors du cadre, et vous gagnerez une compétence très précieuse, en particulier dans les organisations, où un cadre peut limiter un groupe entier de personnes.

Lorsque vous sortez hors du cadre, vous visualisez les opportunités cachées.

Le recadrage est donc une occasion de considérer une situation d’un autre point de vue.
Vous avez entendu l’expression “Thinking outside the box” qui signifie, en anglais américain, penser différemment, de façon non conventionnelle ou selon une perspective nouvelle. Elle fait référence à la même chose.

Deux grandes techniques utilisent ce procédé : le « recadrage en six pas » et la « négociation entre parties »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *