La dissociation kinesthésique contre le stress au travail

Une des techniques les plus intéressantes et les plus utiles à court terme dans la PNL est la dissociation. Il s’agit d’une branche de la visualisation qui est utilisée le plus couramment pour soigner les phobies.

Qu’est-ce que la dissociation ?

La technique en elle même est plutôt simple: vous revoyez le film de la situation difficile en vous imaginant être spectateur dans un cinéma, en regardant la scène sur l’écran.

La base de la technique consiste en le fait que puisque vous observez la scène sur l’écran, à distance et que vous n’êtes pas impliqué directement dans l’action, vous ne ressentez pas les sensations physiques liées à la situation dans la vraie vie.

Par exemple, si vous souffrez d’une phobie débilitante qui se manifeste par une anxiété et des tremblements, vous pourrez revoir la situation sans ses effets secondaires.

Le potentiel de guérison est lié à la capacité d’apprentissage de notre cerveau: une fois qu’il a pu revivre la situation sans les symptômes physiques il peut apprendre une nouvelle réaction à la même situation. Il ne générera plus la réaction phobique à l’avenir.

A lire également  Comment changer ses croyances grâce la pnl

Champs d’application de la dissociation

Or, la technique ne s’applique pas nécessairement qu’à une phobie. Toute situation de stress ou difficile peut être résolue en appliquant la dissociation. Cette technique et toutes ses variantes est décrite en détail dans la Méthode de gestion du stress. Dans cet article on va donc se focaliser sur des applications plus simples.

Avez-vous déjà vécu une situation dans laquelle il vous faudrait “plus de recul”. Vous avez besoin de réfléchir, de respirer un peu et de trouver un nouvel angle d’attaque pour avancer. Une des meilleures techniques de PNL à appliquer à ce contexte est justement la dissociation.

Le fait tout simple de vous observer en train d’agir dans la situation vous permettra de vos affranchir des réactions physiques et des émotions qui perturbent votre esprit en temps ordinaire. De nouvelles solutions apparaîtront alors facilement et vous pourrez débloquer le problème.

Le fait de prendre du recul peut également aider à analyser une situation sous un autre point de vue, dans les cas où il serait moins aisée de faire appel à une tierce personne. C’est d’ailleurs un des piliers de la pratique de la PNL que de donner plus de choix à la personne. Un choix quelconque est toujours préférable à aucun choix.

A lire également  La PNL et la Neuro-Sémantique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *