Modéliser pour acquérir des compétences

À travers les ans la PNL a développé des outils, techniques et un esprit qui facilite la réalisation de nos objectifs personnels et professionnels.  Elle est devenue la discipline de maximisation et de compréhension de l’expérience humaine et trouve des applications dans des domaines aussi variés que les affaires, l’éducation, la communication, la thérapie et la croissance personnelle.  Un des outils important développés par la PNL est celui de la modélisation.

 La PNL traite de la modélisation à différents niveaux.  Quand il s’agit de valeurs et de croyances, on se réfère à la modélisation interne.  La modélisation au niveau externe porte sur la posture, le ton de la voix, etc…

Dans un premier temps, la modélisation consiste à adopter l’attitude non-verbale d’une autre personne.  La capacité d’un maître praticien à utiliser efficacement les schémas non-verbaux de communication d’une autre personne facilite la modélisation de l’expertise de cette personne.  Pour ce faire, on accède à l’expérience de l’autre, c’est-à-dire se mettre dans sa peau et agir comme si on était l’autre sans toutefois le devenir.  On reste soi-même en intégrant des forces jusqu’alors non exploitées.  On demande alors : «Si je devais vivre et être ainsi, de quoi suis-je maintenant conscient ou qu’est-ce que j’apprends aux niveaux émotif, cognitif et interpersonnel ?»

 

Cet exercice met en évidence certains éléments-clés du modèle.  En adoptant la physiologie d’une autre personne, on peut avoir accès à sa représentation interne du monde, à ses valeurs, etc…  On peut même expérimenter son monde.  Comment et pourquoi ce processus fonctionne-t-il ?  Nous vivons en fonction de valeurs et celles-ci s’expriment physiologiquement et neurologiquement au moyen de notre corps.  Comme nous sommes dotés d’un même système nerveux et d’une neurologie semblable et qu’on expérimente les mêmes forces gravitationnelles et vestibulaires, l’adoption de la physiologie d’une autre personne accroît notre champ de conscience de l’expérience des autres.

A lire également  Les etats internes en PNL

L’exercice suivant vous permettra d’expérimenter l’art de devenir une version améliorée de vous-même en intégrant les forces de quelqu’un d’autre.  Joignez-vous à une autre personne et observez comment celle-ci se tient, sa posture, ses gestes, sa respiration et ses mouvements.  Demandez-vous qu’est-ce que vous avez besoin de faire pour refléter exactement cette personne.  Après avoir observé attentivement tous ces aspects, adoptez-les en vous associant à la physiologie de l’autre.  Notez maintenant ce qui se passe (pensée, conscience, qualités, etc.), ce que ça évoque en vous en adoptant le comportement de l’autre : «Qu’est-ce que ça déclenche en moi ?»

 

Le corps humain peut également nous communiquer ses valeurs.  C’est la dimension neurologique de la PNL qui utilise l’information provenant du rythme, de la posture, des gestes, de la respiration, de la tension musculaire et du mouvement des yeux.  On cherchera à découvrir l’équivalent physiologique des valeurs d’une personne et de ses méta programmes.  Il s’agit de filtres de motivation et de tri de l’information.  À titre d’exemple, quelqu’un de spécifique penchera son corps vers l’avant cherchant à saisir les détails de l’image alors qu’une personne de type général s’inclinera vers l’arrière pour accéder à l’image globale.  Ce mouvement du corps vers l’avant ou vers l’arrière est un signal non-verbal sur la façon dont une personne morcelle l’information (méta programmes) en termes spécifiques / global.  Ceci nous permet de commencer à identifier les forces de l’autre, de façon non verbale, par la calibration.  C’est-à-dire, par l’observation des différences.

A lire également  Comment se débarasser d'une mauvaise habitude ou d'un tic!

 

La modélisation interne, celle des croyances, attitudes, stratégies nous donnera de l’information supplémentaire.  Cela implique de mettre au jour les processus mentaux de l’autre.  De découvrir ce qui se passe dans sa tête.  Il s’agit d’être à l’écoute des schémas ou pointeurs linguistiques qui révèlent les stratégies et à développer la flexibilité requise pour adopter la stratégie d’une autre personne, tout comme cela c’est fait en PNL.

 

Les créateurs de cette approche, Richard Bandler et John Grinder,  ont modélisé en premier les comportements verbaux et non-verbaux d’experts tels que Virginia Satir, Fritz Perls et Milton Erickson.

 

Depuis, nombre d’étudiants en PNL ont eu la chance de modéliser des experts et d’apprendre à transférer leurs compétences.  Ils se sont sauvés des années d’essais et erreurs en modélisant le savoir-faire d’un expert.  Ainsi, avec la modélisation externe et interne, vous pourrez vous approprier les éléments vous convenant comme, par exemple, les façons de faire ou les attitudes aidantes.  Vous pourriez alors acquérir plus facilement une nouvelle compétence et un savoir faire hors pair ! Qui souhaitez-vous modéliser ?  Qui peut vous apporter une compétence ou une expérience aidante pour vous ?

A lire également  L'unique péché capital pour changer les habitudes

Isabelle David, Maître Enseignant Certifié en PNL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *