Pourquoi ne pas regarder et faire face !

La plupart des gens se comportent dans leur vie comme s’ils étaient dans un combat. La peur, la crainte sont généralement les premiers éléments qui dirigent leur existence. Pourtant, si chacun de nous voulait bien prêter attention à ce qui si passe en nous, nous observerions que nos croyances conscientes ou inconscientes sont les causes créatrices de tout ce nous vivons.

Les effets de ces croyances nous conviennent ou ne nous conviennent pas et se reconnaissent par les circonstances, les événements que nous vivons et les gens que nous rencontrons.
Au cours de nombreuses années d’expérience et par rapport à ce que je vois et j’entends, je constate que la majorité des personnes est insatisfaite.

Ces événements, ces circonstances et ces rencontres sont vitaux pour nous éclairer et nous permettre de prendre conscience de ce que sont nos réelles croyances, véritables causes de ce que nous créons dans notre vie.

Cette observation de chaque instant permet :
– de constater la cause de ce que nous vivons, c’est-à-dire, l’élément (croyance) qui est l’origine de ce que nous créons et vivons,
– d’en modifier cette cause, si ces effets ne nous conviennent pas.

En changeant nos croyances limitées ou négatives au fur et à mesure que nous en prenons conscience, nous allons créer de plus en plus les circonstances, les événements et les rencontres qui vont faire que l’on pourra atteindre de plus en plus facilement nos objectifs et que nous arriverons à mieux maîtriser notre créativité.

Par contre, en réagissant sur les effets et en se maudissant de ne pas avoir de chance ou en reprochant aux circonstances, aux événements, aux personnes ou je ne sais quelles entités d’être la cause de nos échecs ou de nos malheurs, nous passons à côté de l’opportunité de changer les causes de notre vie que nous n’apprécions pas.

Plus nous développons de croyances aux effets pervers, plus nous nous remplissons de causes, plus nous vivons leurs effets négatifs et plus nous produisons un enchaînement sans fin de malheur et de souffrance. Râler, gindre, se révolter contre soi, contre les autres, les institutions ou contre la vie ne mènera qu’à plus de souffrance.

Etre témoin de sa vie n’est pas une attitude en apparence facile. La majorité des gens est dans la non conscience de comment fonctionne notre esprit, comment nous-mêmes fonctionnons et comment fonctionne le monde dans lequel nous vivons. Nous sommes dans un automatisme de réaction et nous nous battons contre tout, contre tous et développons l’échec, la mal chance, la frustration, l’amertume…Nous nous battons contre les autres, ne nous rendant pas compte que les causes de ce qui nous fait mal sont nos croyances et non pas l’autre.

Une seule petite chose est nécessaire : l’acceptation que les outils, l’attitude, les idées et les croyances que nous avons développés jusqu’à ce jour nous ont emmenés où nous en sommes. Il ne s’agit pas de se condamner ou de se blâmer. Il s’agit simplement d’aller faire une ballade dans un autre monde… un monde de conscience de cause à effet. Cependant pour aller quelque part, il faut d’abord savoir où l’on est, où on veut aller. Acquérir et expérimenter comment notre esprit fonctionne, comment nous fonctionnons et comment fonctionne le monde dans lequel nous vivons sont les outils vitaux pour atteindre l’objectif.

La créativité est plus un choix d’attitude mentale que de capacité mentale. Tous, quelque soit l’âge, le niveau social, le niveau intellectuel et de formation peuvent y arriver.

C’est un choix à faire, une décision à prendre si nous voulons entrer en conscience dans la vraie créativité de notre vie. En réalité, nous n’avons pas le choix, sinon nous allons continuer à reproduire comme avant et comme d’habitude les mêmes schémas de vie. Beaucoup se sécurisent ainsi et n’en sont pas toujours conscients. Pourtant cette façon de vivre n’est pas satisfaisante car elle entraîne souffrance émotionnelle et/ou physique, mais au moins cela leur semble familier. La notion de victime fait partie de l’entendement collectif où la plupart d’entre nous s’abreuvent.

La vie n’est pas quelque chose de figée. La vie par définition est en perpétuelle créativité, en perpétuel mouvement. Une loi importante que nous pouvons observer dans notre monde est « l’impermanence des choses et des êtres ». Nous devons intégrer cette notion, pour utiliser l’énergie créative qui est à notre disposition à tout instant et que chacun de nous utilise sans en être conscient. Peu de personnes connaisse et expérimente en conscience cette énergie créatrice. Malgré tout nous l’utilisons tous. Regardons sans nous voiler la face de ce nous en faisons.

Observons le monde que nous créons. Nous satisfait-il ?
J’ai plein d’autres choses à vous communiquer !

À propos de l’auteur :

Christian et Arlette Rogelin sont installes a San Diego en Californie (USA) mais travaille en Europe (France, Belgique, Suisse, Angleterre,etc), aux U.S.A et au Canada (Quebec).Ils parlent Francais, Anglais et Allemand
Specialises dans le Coaching Individuel – Coaching en Entreprise – Coaching Mental Sportif, en:
Consultations Individuelles (en vis-a-vis, par telephone, en vioconference et par Skype)
Ateliers de groupe (en vis-a-vis, par visioconference)
Séminaires de weekend: Connais-toi, toi-même, La communication en soi-même, avec soi-même et avec les autres, La communication dans le couple.
Pour renseignements http://www.orizon-creativecoaching.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *