Le meilleur des objectifs est l’absence d’objectifs

articles par deLéo Babauta

“Je n’ai rien à faire avec le passé, tout comme avec le futur. Je vis maintenant.”

~Ralph Waldo Emerson

L’idée d’avoir des objectifs concrets et atteignables semble profondément ancrée dans notre culture. Je sais que j’ai vécu avec des objectifs pendant des années, et en fait une grande partie de mes écrits ici, sur Habitudes Zen, est au sujet de définir et d’atteindre des objectifs.

En ce moment, cependant, je vis sans objectifs, la plupart du temps. C’est incroyablement libérateur, et contrairement à ce que l’on a pu vous enseigner, cela ne veut pas du tout dire que vous arrêtez de réaliser des choses.

Cela veut dire que vous arrêtez de vous laisser limiter par des objectifs.

Considérons cette croyance courante : “Vous n’arriverez jamais à rien tant que vous ne saurez pas où vous allez”. Cela semble être du bon sens, et pourtant c’est absolument faux si vous y réfléchissez un peu. Faites une expérience simple : sortez de chez vous et marchez dans n’importe quelle direction, en la choisissant au hasard, et changez de temps en temps de direction au hasard. Après 20 minutes, une heure… vous serez quelque part ! C’est juste que vous ne saviez pas que vous alliez arriver ici.

Et voici le point clé : vous devez ouvrir votre esprit pour aller à des endroits dans lesquels vous n’auriez jamais espéré aller. Si vous vivez sans objectifs, vous explorerez de nouveaux territoires. Vous apprendrez des choses inattendues. Vous aboutirez dans des places surprenantes. C’est la beauté de cette philosophie, mais c’est également une transition difficile.

Aujourd’hui, je vis essentiellement sans objectifs. De temps en temps je commence à me fixer un objectif, mais je me laisse l’abandonner. Vivre sans objectifs n’a jamais été un des mes objectifs… c’est juste quelque chose que j’ai appris à apprécier davantage, qui est incroyablement libérateur, qui fonctionne avec le style de vie que j’ai choisi et qui consiste à suivre mes passions.

Le problème avec les objectifs

 

Dans le passé, je me fixai un à trois objectifs pour l’année, et ensuite des sous-objectifs pour chaque mois. Puis je déterminai quelles étaient les actions à faire chaque semaine et chaque jour, et essayait de me concentrer sur ces actions la journée.

Malheureusement, cela n’a jamais fonctionné aussi élégamment. Vous le savez tous. Vous savez que vous devez travailler sur une étape, et vous essayez de garder l’objectif final à l’esprit pour vous motiver. Mais cette action peut être quelque chose que vous redoutez, donc vous procrastinez. Vous faites un autre travail, ou vous vérifiez vos emails ou Facebook, ou vous paressez.

Et donc vos objectifs hebdomadaires et mensuels sont repoussés, ou mis sur une voie de garage, et cela vous décourage car vous n’avez pas de discipline. Et les objectifs sont trop durs à atteindre. Donc que faire à présent ? Hé bien, vous passez en revue vos objectifs et repartez de zéro. Vous créez un nouvel ensemble de sous-objectifs et de plans d’action. Vous savez où vous allez, puisque vous avez des objectifs !

Bien sûr, au final vous n’arrivez pas là où vous voulez aller. Parfois vous atteignez un objectif et alors vous vous sentez merveilleusement bien. Mais la plupart du temps vous ne les atteignez pas, et vous vous en voulez.

Voici le secret : le problème ce n’est pas vous, c’est le système ! Les objectifs comme système sont conçus pour échouer.

Même quand vous faites les choses exactement comme vous le devriez, ce n’est pas l’idéal. Voici pourquoi : vous êtes extrêmement limité dans vos actions. Quand vous n’avez pas envie de faire quelque chose, vous vous forcez à le faire. Votre chemin est choisi, et vous n’avez pas de place pour explorer de nouveaux territoires. Vous devez suivre le plan, même quand vous êtes passionné par quelque chose d’autre.

Certains systèmes de fixation d’objectifs sont plus flexibles, mais rien n’est plus flexible que de ne pas avoir d’objectifs.

Comment cela fonctionne

Donc à quoi ressemble une vie sans objectifs. En pratique, c’est une vie très différente d’une vie avec des objectifs.

Vous ne vous donnez pas d’objectif pour l’année, ni pour le mois, la semaine ou le jour. Vous n’êtes pas obsédé par le suivi, ou les étapes actionnables. Vous n’avez même pas besoin d’une liste de choses à faire, bien que cela ne fasse pas de mal d’utiliser des aides-mémoires si vous les appréciez.

Qu’est-ce que vous faites, alors ? Vous paressez dans le canapé toute la journée, en dormant et en regardant la télé, en mangeant des chips ? Non, vous faites simplement. Vous trouvez quelque chose qui vous passionne, et vous le faites. Parce le simple fait que vous n’ayez pas d’objectif ne veut pas dire que vous ne faites rien – vous pouvez créer, vous pouvez produire, vous pouvez suivre votre passion.

Et en pratique, c’est une chose merveilleuse : vous vous levez et faites ce qui vous passionne. Pour moi, en général c’est de bloguer, mais cela peut être d’écrire un roman ou un ebook ou mon prochain livre ou créer une formation pour aider les autres ou entrer en contact avec des gens incroyables ou passer du temps avec ma femme ou jouer avec mes enfants. Il n’y a pas de limite, parce que je suis libre.

Au final, en général j’accomplis plus de choses que si j’avais des objectifs, parce que je fais toujours quelque chose qui m’excite. Mais que j’accomplisse ou non n’est pas le plus important : tout ce qui compte est que je fasse ce que j’aime, toujours.

J’aboutis dans des endroits qui sont merveilleux, surprenants, géniaux. Je ne savais juste pas que j’y arriverai quand j’ai démarré.

Questions rapides

Questions d’un lecteur : Est-ce que ne pas avoir d’objectifs est un objectif ?

Réponse rapide : Cela peut être un objectif, ou vous pouvez apprendre à le faire durant le voyage, en explorant de nouvelles méthodes. J’apprends toujours de nouvelles choses (comme ne pas avoir d’objectifs) sans avoir eu besoin de me dire que je dois les apprendre au départ.

Une autre question d’un lecteur : Donc comment tu gagnes ta vie ?

Réponse : Passionnément ! Encore une fois, ne pas avoir d’objectifs ne signifie pas que vous arrêtez de faire des choses. En fait, je fais beaucoup de choses, tout le temps, mais je les fait parce que j’aime les faire.

Astuces pour vivre sans objectifs

Je ne vais pas vous donner un manuel pas-à-pas pour vivre sans objectifs – ça serait absurde. Je ne peux pas vous enseigner ce que je fais – vous devez trouver votre propre chemin.

Mais je peux partager plusieurs choses que j’ai apprises, dans l’espoir que cela vous aidera :

  • Commencez petit. Vous n’avez pas besoin de restructurer drastiquement votre vie afin d’apprendre à vivre sans objectifs. Suivez ce qui vous passionne pour quelques heures. Même une heure fera l’affaire.
  • Grandissez. Alors que vous devenez meilleur à cela, commencez à vous permettre d’être libre pour des périodes plus longues – une demi-journée ou une journée entière ou plusieurs jours. Au final vous vous sentirez suffisamment en confiance pour abandonner certains objectifs et juste faire ce que vous aimez.
  • Pas seulement du travail. Abandonner vos objectifs fonctionne dans n’importe quel domaine de votre vie. Prenez la santé et le fitness par exemple : j’avais l’habitude d’avoir des objectifs spécifiques, de perdre du poids ou de la masse graisseuse jusqu’à courir un marathon ou augmenter le nombre de flexions que je peux faire. Ce n’est plus le cas : maintenant je le fais juste parce que j’aime cela, et je n’ai pas d’idée de jusqu’où cela va m’emmener. Cela fonctionne brillamment, parce que je m’amuse toujours.
  • Débarrassez-vous des plans. Les plans ne sont pas vraiment différents des objectifs. Ils vous emmènent sur des chemins prédéterminés. Mais il est incroyablement difficile de lâche une vie avec des plans, en particulier si vous êtes un planificateur méticuleux comme je le suis. Donc permettez-vous de planifier, quand vous en sentez le besoin, mais commencez lentement à vous débarrasser de cette habitude quand vous le sentez.
  • Ne vous préoccupez pas des erreurs. Si vous vous mettez à mettre en place des objectifs, ce n’est pas un problème. Il n’y a pas d’erreurs dans ce voyage – c’est une expérience pour apprendre. Si vous vivez sans objectifs et finissez par échouer, demandez-vous s’il s’agit vraiment d’un échec. Vous échouez seulement si vous n’allez pas là où vous vouliez aller – mais si vous n’avez pas de destination à l’esprit, il n’y a pas d’échecs.
  • Tout va bien. Peu importe quel chemin vous choisissez, peu importe où vous finissez, cela est beau. Il n’y a pas de mauvais chemin, pas de mauvaise destination. C’est seulement différent, et la différence est merveilleuse. Ne jugez pas, mais vivez le moment présent.
Et finalement,

Rappelez-vous toujours : le voyage est tout. La destination est au-delà de ce point.

“Un bon voyager n’a pas de plans établis, et n’a pas l’intention d’arriver.” ~Lao Tseu

Une réflexion au sujet de « Le meilleur des objectifs est l’absence d’objectifs »

  1. Evasion9

    Pas d’objectif vraiment ? si vous avez des enfants vous voulez les voir grandirent et être là pour eux non ?
    Si vous avez créé cet article c’est bien dans l’intention de vouloir aider les gens non ? Alors vous avez tort car vous aviez bien des objectifs en tête, donc ce que vous dites ne rime strictement a rien et vous le savez très bien !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *