Aimer ce que vous voulez changer

A été écrit par Leo Babauta et traduit par Sébastien Juras

J’ai écrit beaucoup de choses sur les habitudes. Ce n’est pas une surprise, je vous l’avais annoncé dans le titre de ce blog « zenhabits ».  Il y a quelque chose qui revient systématiquement dans toutes mes interventions, c’est de savoir profiter de nos habitudes.

 

Cela peut sembler évident pour certains, mais vous seriez surpris du nombre de personnes qui essaient de se forcer à faire des choses qu’elles n’aiment pas. Elles essaient de se plier à une «discipline» parce qu’elles pensent que cela va leur donner une vie plus heureuse, mais quel est le genre de vie que vous obtenez si vous vous forcez à faire des choses que vous n’aimez pas ?

Si vous essayez de changer pour quelque chose que vous n’aimez pas faire, vous êtes pratiquement sûr d’échouer. Je le sais, parce que j’ai essayé à plusieurs reprises. Si vous pensez : «Je déteste cela, mais je peux le faire ! », alors vous vous apprêtez à affronter une bataille difficile, et celle-ci vous la perdrez presque toujours. Tout simplement parce que, après une semaine ou deux d’efforts pour faire ce que vous détestez, vous perdrez l’enthousiasme. Vous serez à court de l’incroyable énergie nécessaire pour former une nouvelle habitude, et puis un jour, vous oublierez de pratiquer cette habitude, puis un autre jour vous oublierez encore, et bientôt ce sera fini.

Regardez le scénario opposé – faites quelque chose que vous aimez faire. Est-ce si difficile de se motiver ? Vous trépignez d’impatience. Vous êtes excité rien que d’y penser. Lorsque vous prenez effectivement l’habitude de le faire, vous êtes heureux, et votre expérience est globalement positive. C’est une habitude qui a beaucoup plus  de chance de rester ancrée.

A lire également  Une attitude positive… c’est contagieux!

J’ai fait des dizaines d’expériences pour me forger de nouvelles habitudes dans ma propre vie, et j’ai aidé des centaines, voire des milliers d’autres à former de nouvelles habitudes, et c’est un thème récurrent – lorsque la personne ne prend pas plaisir, elle échoue, et lorsqu’elle prend du plaisir, le pourcentage de réussite augmente.

Bien sûr, il y a d’autres facteurs – êtes-vous cohérent avec vous-même ? Avez-vous un déclencheur qui est déjà ancré dans votre routine régulière ?  Etc. Mais le facteur le plus important, et de loin, c’est d’aimer ce que vous essayez de faire.

Les choses que nous n’aimons pas

Je reconnais qu’il y a des moments où nous avons à faire des choses que nous n’aimons pas. C’est parfois nécessaire. Mais pourquoi devez-vous décider qu’une telle chose fait partie de votre quotidien? Si c’est effectivement ce que vous faites, alors vous devriez prendre du recul et vous demander si ce que vous faites est vraiment nécessaire ; et si la réponse est oui, alors essayez d’apporter des modifications à votre vie afin que vous n’ayez pas besoin de le faire aussi régulièrement. Je l’ai fait plusieurs fois, et bien que le changement prenne parfois beaucoup de temps, le résultat en vaut toujours la peine.

 

Mais qu’en est-il de se débarrasser des mauvaises habitudes ?N’est-ce pas difficile et rarement plaisant ? Evidemment que oui. J’ai réussi à arrêter de fumer (il y a 5 ans), et ce fut très difficile. Angoissant. J’ai réussi à me convaincre que je devais remplacer « fumer » par des habitudes agréables à la place, et j’ai trouvé – des choses comme la course pour soulager du stress, une alimentation saine, l’écriture, etc. J’aime ces activités, et ce sont elles qui m’ont permis d’arrêter de fumer.

A lire également  Secrets pour éliminer les pensées négatives

Comment aimer un nouveau changement

Voici des conseils évidents pour certains, mais il me semble nécessaire de les rappeler. Comment allez-vous profiter d’une nouvelle habitude ?

1. Choisissez quelque chose que vous aimez. C’est la voie facile. Si vous aimez la lecture, boire du thé, vous promener dans le parc, choisissez quelque chose comme ça. Vous voulez faire une activité ? Choisissez un sport que vous aimez, ou une activité de plein air qui vous donne de la joie. Voulez-vous être plus productif ? Choisissez un travail que vous aimez faire.

2. Mettre l’accent sur les aspects agréables. Si vous n’aimez pas encore cette habitude, apprenez à l’aimer. Je ne suggère pas de reprogrammer votre esprit pour aimer quelque chose que vous détestez, mais plutôt de trouver des choses que vous aimez dans cette habitude. Par exemple, lorsque j’ai commencé à courir, cela a été très dur. J’ai été un fumeur précoce ; mes poumons sont de la merde, mes jambes étaient faibles et je me lassais vite. Mais il y avait des choses qui me plaisaient trop – être à l’extérieur, respirer l’air frais, me déplacer et sentir mon cœur battre, la beauté de la nature et le sentiment de béatitude après avoir couru. Alors je me suis concentré sur ces choses, et cela a fonctionné. Et puis finalement la course est devenue plus facile et j’ai aimé tout de cette activité. Ce genre de raisonnement peut être fait avec n’importe quoi – rechercher bien pour trouver les aspects positifs, les choses que vous aimez. Si vous ne trouvez rien, vous avez choisi la mauvaise habitude.

A lire également  Pratiquer la pensée positive

En fin de compte, la discipline ne fonctionne pas. Vous ne pouvez pas utiliser la discipline pour former une habitude que vous détestez. Que voulez-vous faire quand vous ne vous sentez pas motivé pour le faire ? Vous pouvez trouver quelque chose pour vous aider à le faire, et penser à quelque chose d’agréable – le résultat final agréable, par exemple, ou une récompense agréable, ou bien comment vous vous sentirez quand vous direz aux autres vous l’avez fait. Il y a plusieurs façons de se motiver avec quelque chose d’agréable, mais aucune façon d’utiliser le concept nébuleux de la «discipline» pour faire quelque chose que vous détestez.

Plus vous aimerez ce que vous voulez faire, plus il y a de chance que vous arriverez à le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *