Visualisation Créatrice( techniques auto hypnose)


La visualisation est une technique qui s’utilise pour atteindre n’importe quel objectif et surtout quand on veut avoir un impact sur le corps : rééducation physique et cérébrale, stimuler le fonctionnement des organes, guérir d’une maladie, mincir, entraînement sportif, etc.
Malgré son nom, la technique de visualisation porte sur tous nos sens, elle est une “perception intérieure » globale et elle tire sa puissance du fait que le cerveau ne fait pas de différence entre le vécu et l’imaginaire.
Il est très difficile de différencier l’électroencéphalogramme d’une personne qui fait des pompes, de l’électroencéphalogramme de cette même personne s’imaginant faire des pompes.
L’efficacité des exercices de visualisation est liée au fait d’être associé à l’expérience. Si vous n’êtes pas associé, vous n’aurez aucun impact sur le corps…
Le meilleur exemple est celui de Lionel, un de mes patients, qui avant de s’endormir, s’imaginait marcher dans le Sahara. Il s’imaginait avoir chaud et soif (jusqu’à ce qu’il avait réellement chaud et soif), être aveuglé par les rayons du soleil. Il se réveillait bronzé. Pour se protéger du soleil, la peau fabrique de la mélanine.
Projetez-vous, en associé donc, dans la situation souhaitée en vous faisant une représentation précise, dans tous vos canaux sensoriels comme dans un rêve éveillé.Pour les problèmes de santé, la visualisation sera plus facile et plus rapidement efficace si vous imaginez une bande dessinée ou un dessin animé, avec un minimum de détails futiles et un maximum de détails importants, en les exagérant.
Les malades de cancer, dans la clinique du Dr. Simonton2- Canada, en complément de leur traitement radio et chimio thérapeutique, visualisent les cellules de leur système immunitaire (leucocytes) chasser et évacuer hors du corps les cellules malades. Ils se représentent les leucocytes plus nombreux, féroces, forts et impitoyables et les cellules malades faibles et désorganisées. Les cellules saines récupèrent facilement des lésions survenues pendant la chimio et la radio thérapie,alors que les cellules malades, faibles et désorganisées, non. Les leucocytes, très actives, prêtes à se battre ; elles identifient, « dévorent » et évacuent hors de corps par les voies naturelles les cellules malades.

A la fin de l’exercice, le patient se représente lui-même en pleine santé, libéré de la maladie. Il est important aussi que le malade se voie atteignant ses buts, accomplissant le sens de sa vie.Si par exemple, vous souhaitez mincir, dans l’imagination sculptez votre corps en lui donnant la forme que vous souhaitez et ensuite, voyez-vous mince, voyez les regards admiratifs des passants, sentez-vous mince et entendez les autres vous féliciter d’avoir une si jolie silhouette, entendez votre propre dialogue intérieur de  satisfaction.

Certaines personnes ont la capacité de créer des images mentales très nettes et vives, d’autres pas.
Si les images que vous créez sont floues, concentrez-vous sur le dialogue intérieur correspondant à l’atteinte de votre objectif et sur les sensations dans votre corps.
Rappelez-vous, il s’agit d’imaginer et tout le monde peut imaginer.Vous pouvez aussi, en pratiquant l’auto-hypnose, vous entraîner à construire des images mentales.

  • Environnement

Chaque séance est différente, et parfois c’est plus difficile d’entrer en transe qu’à d’autres moments. Au début, l’important c’est de persévérer : plus vous vous entraînez, plus vous atteignez facilement cet état. Une certaine régularité est nécessaire aussi, je vous recommande au moins une séance par semaine.
Installez-vous confortablement dans un endroit tranquille où vous n’allez pas être dérangé (débranchez vos téléphones) à un moment où vous avez envie de faire l’exercice.
Je vous conseille plutôt la position assise sur un fauteuil plutôt que de vous allonger au lit, vous éviterez de vous endormir. Le mieux est de fermer les yeux dès le début.

  • A quel moment ?

Vous pouvez pratiquer l’auto-hypnose à tout moment de la journée, suivant votre disponibilité, mais les meilleurs moments sont le matin, quand vous n’êtes pas tout à fait réveillé et le soir, quand vous êtes fatigué.
Il est important aussi d’avoir envie de faire l’exercice, de vous sentir motivé.
Combien de séance d’auto-hypnose pour un même thème ?
Tout dépend de l’intensité du problème, de l’intensité de votre désir de le régler.
Parfois une seule séance suffira, d’autres fois, 4 à 6 séances seront nécessaires. Pour les problèmes de santé, une séance quotidienne (même de 10 minutes) s’avère nécessaire, jusqu’à la guérison ou à l’amélioration des symptômes.
A moins de 30 ans, ma belle sœur, avait des kystes bénins, mais suffisamment développés pour que les médecins de l’hôpital Gustave Roussy préconisent (à l’horizon de 6 mois) une ablation de la glande thyroïde. Après 4 séances d’hypnose en cabinet, elle a accepté de faire des visualisations 3 fois par jours (elle imaginait que les kystes diminuaient en s’effritant. Elle était très motivée parce qu’elle voulait éviter l’ablation de la glande thyroïde. 3 mois plus tard, l’écographie marquait une diminution d’environ 60% du volume des kystes. L’intervention chirurgicale n’était plus nécessaire.

  • Dans combien de temps je verrai les résultats ?

Les résultats peuvent apparaitre dans les heures qui suivent la séance ou dans un délai d’environ deux semaines. Je vous recommande de réitérer des séances sur le même thème pendant ce laps de temps.

  • Signes de transe

Au début, vous éprouverez peut-être des sensations de transe légère mais cela n’a pas d’importance, les effets de la séance seront les mêmes. Soyez attentif à vos signes de transe qui sont différents d’une personne à autre et apprenez à les
reconnaître. Au fur et à mesure de votre pratique, ces signes peuvent eux aussi évoluer, mais vous aurez aussi gagné en confiance et en savoir, ce qui vous permettra d’avoir la certitude d’être en transe.
Si vous suivez une hypno-thérapie, soyez attentif à ce qui se passe dans votre corps pendant les séances guidés par votre hypno-thérapeute : mouvements involontaires dans les différentes parties du corps, catalepsie, lévitations des bras, etc. Retrouver chez vous les mêmes sensations vous permettra de valider que vous êtes en transe hypnotique.
Au fur et à mesure de votre pratique, la procédure se simplifiera et au lieu de passer de manière consciente par toutes les étapes, vous entrerez presque immédiatement en transe. Les « signes » de transe évoluent aussi, apprenez à les reconnaître.
Signes de transe : détente, bâillements répétés, sensation de lourdeur ou de légèreté, larmes physiologiques, ralentissement/accélération du rythme respiratoire, picotements, sensations d’anesthésie, catalepsie, lévitation des bras, hallucinations,distorsion du temps, tressautements musculaires, sursauts, frissons, etc.

  • « Fusibles »

A chaque séance, prenez quelques précautions pour la séance en plaçant quelques « fusibles » qui vous éviteront des expériences désagréables. Par exemple, programmez :

le contrôle du temps qui passe (durée de transe ou heure de réveil prévue),pour un bon retour “ici et maintenant”, vivre uniquement des souvenirs et des sensations agréables, la possibilité de revenir et de réagir très rapidement et de la meilleure façonà un danger extérieur.

« Tu resteras en transe 30 minutes (ou 10, 15 min)… et au bout de 30 minutes… tu vas prendre deux ou trois grandes inspirations avant de revenir bien ici et maintenant …reposé mais vigilant …. »

« Si un danger extérieur quelconque se manifeste (exemple : incendie, tremblement de terre) tu reviens ici et maintenant rapidement et prêt à l’action… ».
« Tu peux oublier les bruits de la rue… les bruits de voisinage, ils s’intègrent à ton expérience… et tu peux les oublier… ».
« Pendant la séance, toutes les sensations que tu permets à ton inconscient de
remonter sont uniquement des sensations agréables, de bien-être, de confort… des sensations de sécurité…».

  • Les ancrages

Vous vivez un moment fort, la musique passe en fond sonore ; des années plus tard, vous entendez cette même musique et tous les souvenirs et les émotions ressenties vous reviennent comme si vous étiez dans le passé.
Les ancrages sont auditives, kinesthésiques (sensations), visuelles et même olfactives.
Elles se créent spontanément quand un vécu intérieur fort s’associe à un élément extérieur : musique, toucher, parfum ou odeur.
Dans la hypno-thérapie et la PNL, on utilise fréquemment les ancrages pour associer par exemple, l’état de transe hypnotique à un geste du patient (croisement des doigts) pour qu’il puisse retrouver volontairement cet état chez lui, simplement en refaisant le geste.
Sans être en état d’hypnose, vous pouvez ancrer vous-même un intense état de confiance et de dynamisme, en vous parfumant au moment ou vous vous sentez ainsi. Dans l’avenir, dans des moments de découragement, (vous parfumer et) sentir l’odeur de ce parfum éveillera automatiquement l’état de confiance et de dynamisme.
Si vous voulez ancrer un état d’hypnose utilisez un ancrage kinesthésique. Quand vous vous sentez bien parti en transe, croisés les doigts (ou tout autre geste qui vous convient) pendant 40 secondes. La prochaine fois que vous ferez une séance d’autohypnose, il suffira de refaire ce geste pour retrouver l’état hypnotique.
Pour que cela fonctionne, l’important c’est de poser l’ancrage (et de le répéter à chaque nouvelle occasion) quand votre vécu intérieur est très fort (assurance,confiance en soi, bonheur). Si vous avez l’habitude de vous passer la main dans les cheveux, choisissez comme ancrage ce geste. A chaque fois qu’inconsciemment vous passerez la main dans vos cheveux, vous aurez comme une « décharge » de cet état positif.

Une réflexion au sujet de « Visualisation Créatrice( techniques auto hypnose) »

  1. Anne

    Bonjour,
    Je me permets de ré-évoquer une de vos phrases
    « ll s’imaginait avoir chaud et soif (jusqu’à ce qu’il ait réellement chaud et soif), être aveuglé par les rayons du soleil. Il se réveillait bronzé. »
    Ce n’est pas un peu exagéré??? je parle du bronzage……
    Dans le même ordre d’idée, je pourrai dire que si je me visualise, mince ou grosse, je me réveille mince ou grosse…!!!
    Je suis formée en PNL; moultes techniques intéressantes s’y rattachent…donc peut être éviter la magie…même blanche…
    Bien à vous
    Anne

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *